Histoire

Les 6 dates clés de l'histoire de l'école de Vern

Saviez-vous que l’école Notre Dame fête cette année ses 170 ans ? C’est l’occasion de revenir sur l’histoire de cette école et de ses grandes transformations à travers les guerres et le développement économique de la ville.

 

 


Ecole privée des filles Notre Dame en 1931 (Collection Louise Delourmel-Roullier).

 

1851 : la fondation de l’école réservée aux filles

Les recherches de Léon Pérouas en 2003 nous permettent de reconstituer la chronologie de la création de l’école et de sa gouvernance par les Soeurs.

Vers 1850, l’abbé Charles Dufeu, alors curé de Vern, demande aux religieuses de la Congrégation des Sœurs de l’Immaculée de Saint Méen Le Grand d’ouvrir une école à Vern.

Le journal de la Congrégation relate cet évènement :

«  Ce jour, 15 janvier (1851), une petite colonie de sœurs, conduite par Mère St Félix et Sœur Thérèse qui pour la première fois conduit un attelage, se met en route. 
Le temps est affreux, les voyageuses, au nombre de cinq, sont dans un petit char à banc ; une pluie torrentielle les inonde et à l’aide de leur sabot, elles la retirent du véhicule.
La ville de Rennes traversée, elles arrivent à Vern et elles constatent une grande pauvreté, à l’image du logement qui leur a été trouvé, près de « Plouze » (à 100 mètres à l’ouest de l’église).
C’est une vieille masure, sans étage, bâtie sur un sol si humide que souvent on voyait jaillir des sources. L’habitation consistait en une seule pièce qui servait à la fois de classe, de réfectoire, de dortoir et de cuisine. »

Durant 16 années, 7 religieuses s’y succèderont pour enseigner aux filles. 

L’année 1868 marque une grande étape pour l’école avec la construction de nouveaux bâtiments sur la parcelle « Le Champ de la Vigne ». Maison d’habitation des Soeurs, salles de classe, préaux ainsi qu’une étable sont édifiés.

Extrait Cadastre VERN SUR SEICHE  Sections D1 et D2 du Bourg.
Extrait Cadastre VERN SUR SEICHE  Sections D1 et D2 du Bourg

L’école est en perpétuel adaptation : réquisition d’une salle pendant la guerre de 1870 pour soigner les blessés, aménagement d’un dortoir pour y accueillir des élèves pensionnaires, construction de deux classes supplémentaires en dehors de la maison principale puis leur destruction, installation générale de l’électricité en 1934, occupation par les américains durant l’été 1944…
A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ce ne sont pas moins de 80 jeunes filles qui préparent le Certificat d’Etudes avec l’aide des Soeurs.




Ecole privée Notre Dame en 1936 (Collection Mme Lemoine-Goualin).

?
École privée Notre Dame dans les années 1950.

 

1935 : construction de l’école privée des garçons

Sur un terrain au Boël, à 100m de l’église, l’abbé Chesnais fait construire une école privée réservée aux garçons. 


Ecole privé des garçons au Boël.

L’enseignement est assuré par des prêtes jusqu’en 1968, année de la fusion des deux écoles.


?
École privée des garçons, 1937-1938 (Collection Louis Goualin).

 

1962 : construction de l’école maternelle

Exigée par l’Académie pour faire face à la demande croissante, « une grande classe enfantine » a été construite près des bâtiments de l’école des filles.
La ville de Vern-Sur-Seiche connait un véritable essor avec l’arrivée de l’entreprise Elf-Antar et une centaine de famille s’installent alors dans la commune. L’école compte alors plus de 150 élèves et il faut de nouveau construire une extension pour la classe maternelle.


 

1968 à 1971 : l’école privé devient mixte

A la rentrée 1968, les deux écoles libres sont géminées avec la répartition suivante :

  • A l’école des filles : classe enfantine, C.P., C.E. 1, C.E. 2, 
  • A l’école des garçons : C.M.1, C.M. 2.

En 1971, l’école devient « Ecole Privée Mixte » avec 150 élèves en primaire et un peu moins de 100 en maternelle.

 

1986 : le départ des religieuses

C’est à la fin de l’année scolaire 1986 que la Communauté, composée de quatre sœurs, se retire de l’école. De nombreux vernois viendront saluer le départ des religieuses qui pendant 135 ans se sont dévouées et ont œuvré dans l’intérêt de la population.



Vue du ciel de l’école privé mixte dans les années 2010.


2020 : Une nouvelle extension pour préparer l’avenir

Cet agrandissement de l’école suit l’évolution démographique de la commune. « Il y aura eu deux années de réflexion pour le maître d’ouvrage, l’Ogec, pour boucler le projet pensé avec les équipes pédagogiques » rappelle le directeur, François Lefeuvre.
Après une grosse année de travaux, la nouvelle extension de l’école est prête pour la rentrée 2020. Elle se situe au milieu des bâtiments et en fait la jonction.
Hall d’entrée, bureau du chef d’établissement, salle de classe, espace professionnel ainsi qu’un grand espace multimédia ont ainsi été construite. « L’accessibilité est assurée à tous les niveaux grâce à un ascenseur qui dessert l’étage », souligne le directeur.


L’école a franchit cette année le seuil des 300 élèves, dont 115 en maternelle.


Le nouveau visage de l’école primaire à la rentrée 2020.

>> Découvrez l’extension et visitez l’école de la maternelle au primaire grâce à la
visite virtuelle.